Find Trampoline Trampofun on TwitterFind Trampoline Trampofun on FacebookFind Trampoline Trampofun on YouTubeTrampoline Trampofun RSS feed
  • Increase
  • Decrease
  • Normal

Description des exercices

trampoline comme outil de réeducation pour les enfants atteints de trisomie 21http://www.trampofun.fr/kine/kinesitherapeute/becquet-de-megille-ines.htmlDossiers en 5 parties:

Sur cette page

  • Description des exercices

Page suivante

Pour consultez le rapport dans son intégralité au format word (3Mo) veuillez cliquer sur ce lien.

Description des exercices

Tous les exercices sont réalisés pieds nus si possible, sinon en chaussettes. Ceux qui portent des lunettes, les enlèvent. Les enfants doivent attendre leur tour assis sur un petit banc et respecter les consignes données.

Le sol

De nombreux exercices au sol sont possibles, j'ai choisi d'utiliser cinq exercices dont les consignes sont simples et qui durent peu de temps. Ces exercices ont étés réalisés dans la salle de sport ainsi que dans la salle de psychomotricité. Trois enfants font les exercices en même temps, afin de travailler sur l'imitation et la compétition. Le thérapeute leur montre et explique l’exercice puis les enfants le reproduisent.

Exercice 1 : L'enfant doit marcher sur une ligne tracée sur le sol, c'est « la marche funambule ». L'enfant doit suivre la ligne et de ne pas la dépasser, le thérapeute essaie que l'enfant regarde droit devant lui et non pas ses pieds.  Le thérapeute demandera à l'enfant de faire demi tour et de faire le retour sur cette même ligne afin de diminuer des biais comme l'angoisse, la peur du regard des autres,... Le thérapeute prendra en compte le meilleur trajet.

Exercice 2 : L'enfant doit se mettre en appui unipodal et maintenir cette position le plus longtemps possible. Le thérapeute notera alors le temps en appui unipodal sans aide extérieure.

Exercice 3 : L'enfant se mettra à nouveau en appui unipodal mais devra sauter jusqu'à un mur sur une distance d'environ 3 mètres. L'enfant doit essayer de poser le pied (non portant) le moins souvent possible, s'il souhaite se reposer il peut le faire mais sans poser le pied à terre.

Exercice 4 : L’enfant doit se mettre sur la pointe des pieds et maintenir cette position le plus longtemps possible. Le thérapeute notera alors le temps en appui sur la pointe des pieds sans aide extérieure s’il y parvient.

Exercice 5 : L’enfant doit sauter pieds joints jusqu’à un mur sur une distance d’environ 3 mètres. Il doit essayer de le faire le plus vite possible sans écarter les pieds.

Le trampoline

Lorsque les enfants arrivent dans la salle de sport, le trampoline est installé avec des tapis autour. Ils doivent alors enlever leur manteau et leurs chaussures puis s'asseoir sur le banc.
    Tout d'abord à l'appel de son prénom, l'enfant se lève et monte sur le trampoline. Il peut alors sauter et faire les mouvements qu'il souhaite. Puis, nous lui expliquons les règles à savoir pour faire du trampoline, c'est-à-dire:
Lorsque le thérapeute lui dit “stop” celui ci doit immédiatement arrêter de sauter. S'il n'obéit pas à cette consigne, il ira s'asseoir et attendra son tour après les trois autres enfants.
Le thérapeute lui donnera des consignes qu'il devra exécuter quand celui-ci le lui demandera. Même si cela est difficile, il devra essayer. Alors le thérapeute montrera les exercices (hors du trampoline) pendant que l’enfant est dessus.
Lorsque le thérapeute lui dira d'aller se reposer sur le banc, il devra accepter directement et aller rejoindre les autres enfants.

Exercice 1 : Une fois les consignes données, l'enfant peut alors sauter de nouveau, le thérapeute lui dit alors “stop” à plusieurs reprises. Ainsi le thérapeute pourra observer sa capacité à respecter les consignes, à inhiber un mouvement, à contrôler son équilibre, sa rapidité d'exécution...

Exercice 2 : Ensuite, l'enfant doit sauter en maintenant les bras tendus le plus haut possible et le plus longtemps possible. Pour cela, le thérapeute le stimule verbalement, et essaie alors de voir combien de temps il arrive à maintenir cette position. Cela permet de voir s'il a des déséquilibres, des tremblements, des angoisses,...

Exercice 3 : Le thérapeute demande à l'enfant de sauter en tournant tout son corps dans un sens puis dans l'autre. Il peut alors observer sa capacité à comprendre la consigne, à tourner sans augmenter sa base de sustentation, sans utiliser le mouvement des bras, en restant au même endroit sur le trampoline.

Exercice 4 : Le thérapeute demande à l'enfant d'effectuer des abductions et adductions, au début lentement puis plus rapidement. Pour cela, il lui dit” écartes les jambes puis tu les resserres, tu colles tes pieds”. Ainsi le thérapeute pourra observer sa capacité à varier sa base de sustentation volontairement, à contrôler son équilibre, ses mouvements de bras, sa rapidité d'exécution et l'aisance avec laquelle il réalise ces mouvements.

Exercice 5 : Le thérapeute demande à l'enfant de passer de la position debout à assis lorsque celui-ci le lui demande, puis de se relever. Ainsi le thérapeute pourra observer sa capacité à changer de position sur un sol instable.

Exercice 6 : Le dernier exercice demande beaucoup de coordination, il s'agit de se mettre en appui unipodal et de taper sur le genou relevé avec la main homolatérale lors d'un signal verbal. Le thérapeute pourra alors observer la coordination générale de l'enfant, sa capacité à se mettre en unipodal rapidement, l'équilibre qu'il aura dans cette position, ses angoisses,...

Le ballon Bobath

Lorsque les enfants arrivent dans la salle de psychomotricité le matériel est installé. Le ballon est stabilisé par trois tapis autour. Les enfants vont sur un banc pour enlever leurs chaussures et chaussettes si possible, ensuite à l’appel de leur prénom ils viennent sur le ballon.

    Ils doivent tout d'abord monter dessus avec le moins d'aide possible, puis s'asseoir, pour ensuite se mettre à quatre pattes puis en position genoux redressés et enfin debout avec aide au début puis sans aide si cela est possible.

Exercice 1 : Pour monter sur le ballon, les enfants peuvent s'aider de tout ce qui est à leur disposition: cubes, ballons de différentes tailles, cage à grimper,... Le thérapeute reste à ses côtés s'il a besoin d'aide, mais celui-ci lui demande de le faire seul.

Exercice 2 : Une fois sur le ballon, nous demandons à l'enfant de se mettre assis avec les jambes tendues devant lui, il peut alors faire des rebonds comme il le souhaite. Nous essayons que l'enfant se tienne sans aide sur le ballon mais si cela est nécessaire nous sommes à ses côtés.

Exercice 3 : L'enfant devra se mettre à quatre pattes sur le ballon, il devra trouver seul la façon de changer de position, s'il n'y parvient pas, nous lui montrons. Il ne restera pas longtemps dans cette position, nous lui demandons alors de se mettre à genoux, puis de se redresser. Il doit alors, s'il en est capable, lever les bras et regarder loin devant lui.

Exercice 4 : Enfin l'enfant se mettra debout sur le ballon, pour cela une aide est souvent nécessaire, nous essayerons de l'atténuer au fur et à mesure des séances. Debout sur le ballon, l'enfant a interdiction de rebondir, mais doit regarder loin devant lui, lever les bras et si possible applaudir.

Exercice 5 : Pour finir, l'enfant s'assoit sur le ballon et glisse vers l'avant pour en descendre et laisser la place à un autre enfant.

La planche basculante

La planche est posée sur le sol, les enfants sont pieds nus et viennent à l’appel de leur prénom.
Avec cet outil deux exercices sont réalisés, mais à deux moments différents lors de la séance.

Exercice 1 : L’enfant va devoir marcher sur la planche, en mettant un pied dans chaque espace. L'enfant doit alors marcher un pied devant l'autre en ayant différents déséquilibres, pour cela il peut avoir l'aide du thérapeute c'est-à-dire lui tenir la main. Mais nous essayerons de diminuer au fur et à mesure l'aide apportée à l'enfant selon ses capacités.
Le thérapeute pourra alors observer de nombreux paramètres comme sa capacité à diminuer sa base de sustentation, à contrôler son équilibre, ses mouvements de bras,...

Exercice 2 : L’enfant va se tenir debout face au miroir avec un pied de chaque côté du centre de la bascule. Ainsi, l'enfant devra essayer de passer le poids de son corps d'un côté puis de l'autre jusqu'au moment où la planche touche le sol. Cet exercice permet de contrôler son équilibre, de prendre conscience de son corps et de son poids,... Le thérapeute pourra alors l'aider en le stimulant. Les mêmes paramètres que ceux de l'exercice précédent pourront être pris en compte.

Les demi bûches

Exercice 1 : Il y a cinq demi bûches mises les unes à la suite des autres, dont le côté plat est contre le sol. L’enfant doit monter sur la première, puis passer sur les suivantes en ne mettant qu'un seul pied sur chaque demi bûche jusqu'à la dernière. Ensuite, l'enfant doit faire demi tour sur cette dernière demie bûche et faire le même exercice en ne mettant qu'un seul pied par bûche. Arrivé à la première bûche il doit redescendre.

Exercice 2 : Ensuite, le thérapeute sépare les bûches de 10 centimètres les unes des autres et l’enfant doit faire le même exercice. Au départ, il peut poser les deux pieds sur la même bûche, ensuite il devra poser un seul pied par bûche.

S'il tombe d'une demie bûche, il doit recommencer l'exercice du début.